Photo visioconférence

Pour ma part tous les week-ends j’étais avec ma famille sur Messenger, on a fait plein de photos, des belles et des moches, peu nous importait.

On a partagé nos recettes de cuisine retrouvées dans les cartons, ces vieux bouquins de nos grand-mères qui nous rappellent les odeurs d’antan, alors nous nous sommes mis à parler de nos anciens et de leur histoire, comment auraient-ils vécu tout cela, eux ? Nous nous sommes considérés chanceux d’avoir eu la possibilité de profiter de moments de partage, même si c’était en ligne.

On s’est beaucoup amusé en visio : on a mêlé nos visages en sortant du cadre de la webcam, on a chanté, on a fait des mimes, on a dansé. Toutes ces images, au lieu de les laisser dans nos têtes, on les a transformées en photos.

photo confinement

Les photos ne sont pas de super qualité mais on s’en fout ! Ça nous a permis de garder une trace de ce bout d’histoire certes pas très joyeux mais au final, ces images nous ont encore plus rapprochés.

De toutes ces photos et de toutes ces recettes de cuisine j’en ai fait un livre. Un livre qui marquera notre histoire, car non, nous ne voulons pas oublier. J’ai offert ce livre à mes parents, ils étaient émus et nous aussi.

J’ai appris que malgré les chutes, les problèmes, le plus difficile a été que l’on m’a interdit de serrer fort dans mes bras les personnes que j’aime et que tous ces petits bouts de vie doivent être conservés précieusement près de nous. La photo est la seule chose qui nous permet de préserver ces souvenirs et de les partager. La photo est notre patrimoine, elle nous garde de perdre de vue les choses essentielles.

Alors faites des photos. Des belles, des moches. Faites des tirages des grands des petits. Faites des livres. Faites ce que vous aimez mais surtout n’effacez pas vos souvenirs car ils sont irremplaçables.